Je construis un plan de communication ciblé


Pour toucher son public, séduire de nouveaux clients ou convaincre des investisseurs, votre entreprise doit pouvoir se faire connaître. Un plan de communication vous aidera à structurer vos messages en fonction des objectifs que se fixe votre entreprise.

Soigner votre communication est une tâche qui demande un minimum d’implication et d’organisation de votre part. Une PME ou une starter n’a pas besoin de dépenser des fortunes dans des campagnes de publicité qui s’avéreraient aussi coûteuses qu’inefficaces : on ne chasse pas les mouches au bazooka !

Procédez dès lors avec méthode. Il ne sert à rien de vouloir réinventer la roue : si votre business plan a été élaboré avec rigueur, vous devriez y trouver tous les éléments qui vous permettront d’établir un plan de communication solide et pertinent.

Identifiez vos différentes cibles

Commencez par identifier les différents interlocuteurs auxquels votre communication doit s’adresser. Inutile de vouloir convaincre la terre entière : les messages les plus efficaces sont ceux qui sont les mieux ciblés. Vos cibles peuvent évidemment être multiples et variées :


    • vos clients existants et vos prospects ;

    • des investisseurs et de futurs partenaires potentiels ;

    • des décideurs et leaders d’opinion ;

    • les membres de votre personnel ;

    • des talents qui pourraient rejoindre votre entreprise ;

    • etc.

Les journalistes en tant que tels ne sont pas une cible à proprement parler, mais plutôt un canal qui vous permettra de transmettre votre message vers le public visé.

Définissez les messages pour chaque cible

Selon l’objectif recherché, le message devra bien entendu être adapté à sa cible.

A vos prospects, vous vanterez le caractère innovant de vos produits et services, leur valeur ajoutée, les tarifs compétitifs, la pertinence de vos conseils, etc.

Face à de futurs investisseurs, vous mettrez en avant la solidité de votre business model, la flexibilité de votre organisation, la croissance de vos résultats, vos capacités managériales éprouvées, les opportunités que révèlent vos études de marchés, la robustesse de votre plan financier, etc.

Devant des leaders d’opinion, vous miserez sur les bienfaits que vos produits et services peuvent apporter à la société, leur contribution au bien-être général, les perspectives qui s’ouvrent pour l’économie en général et votre secteur en particulier, éventuellement les barrières légales qui freinent le développement de votre business, etc.

Ce qui vous différencie de la concurrence

Ne vous faites pas d’illusions : vos cibles sont inondées de messages chaque jour. Pour qu’il émerge de la masse, le vôtre devra faire preuve d’originalité. Sans encore évoquer la forme, assurez-vous de mettre en avant le caractère innovant de vos produits et services en vous posant quelques questions simples :


    • En quoi mon entreprise diffère-t-elle de ses concurrents ?

    • Quelle est la valeur ajoutée de mes produits et services par rapport à ce qui existe déjà sur le marché ?

    • Pourquoi sont-ils meilleurs que les autres ?

    • Quels sont les éléments qui pourraient pousser un client ou un investisseur à s’intéresser à mon entreprise plutôt qu’à une autre ?

    • En quoi mon entreprise, mes produits et services peuvent-ils améliorer le quotidien de ma cible ?

Le bon canal

Avant de construire votre message, il faudra choisir quel canal vous utiliserez pour atteindre votre cible. Ceux-ci sont très nombreux et présentent chacun leurs avantages :

La presse
Privilégiez la presse spécialisée, les publications professionnelles, voire la presse locale si votre business est concentré sur une zone géographique.

Les magazines économiques consacrent régulièrement une rubrique aux start-ups prometteuses. Celle-ci pourrait donner un coup de boost à l’image de votre entreprise.

La publicité
Tout comme pour la presse, privilégiez dans un premier temps un ciblage très précis : presse spécialisée, locale ou publications professionnelles.

Contrairement aux articles ou reportages, la publicité est bien évidemment payante… pour un retour sur investissement qui n’est pas garanti. Bien souvent, un article de presse ou un reportage (radio ou TV) aura plus d’impact, car sous la plume d’un journaliste, votre message apparaîtra comme plus objectif… et donc plus crédible.

Si votre entreprise souhaite vendre des produits à la clientèle locale, une distribution de tracts publicitaires le jour du marché ou en "toutes boîtes" peut attirer les clients curieux.

Le web
Un site web fait aujourd’hui office de carte de visite pour toute entreprise. Des solutions gratuites ou peu coûteuses existent pour vous permettre de construire votre site vous-même. Si vous n’y connaissez pas grand-chose, autant demander à un professionnel de concevoir un site simple, mais efficace. Pour un tarif relativement modique, vous pourrez disposer d’un site sobre qui synthétisera l’essentiel de votre offre : une description de vos produits ou services, les coordonnées de contact, vos heures d’ouverture, quelques références, etc. Si vous n’êtes pas orienté vers l’e-commerce, il n’est pas nécessaire d’en faire plus dans un premier temps.

Une journée portes ouvertes
Rien ne remplace le contact humain. Lors du lancement de votre entreprise, dès que vous êtes correctement installé dans vos nouveaux bureaux, pourquoi ne pas organiser une journée portes ouvertes pour présenter vos produits ou services ? Prenez soin d’inviter quelques journalistes, éventuellement des mandataires politiques locaux, des prospects, des investisseurs potentiels, etc. Au-delà de la présentation officielle, ménagez du temps libre pour rencontrer les participants, écouter leurs réactions et répondre à leurs questions.

En résumé : en fonction des spécificités de votre business, vous veillerez à transmettre les bons messages à la bonne cible en utilisant le canal le plus approprié. N’oubliez évidemment pas l’aspect budgétaire. Le retour sur investissement reste une donnée difficile à chiffrer précisément lorsqu’il s’agit d’investissements en matière de communication. Prenez toutefois soin d’analyser les raisons du succès – ou de l’échec – de votre communication pour adapter vos messages, votre ciblage ou le choix des canaux.

En savoir plus

3C : Corporate Communications Community
Association des professionnels de la communication d’entreprise en Belgique.

The Belgian Public Relations Consultants Association (BPRCA)
Association belge des consultants en relations publiques.

UBA
L’Union belge des Annonceurs est un organisme de service qui défend les intérêts des annonceurs belges et leur offre une plate-forme de connaissances et de communication.

BetaGroup
Une communauté de plus de 6 500 professionnels de la communication web en Belgique.

bouton-2