Professions libérales et intellectuelles


Le titulaire d'une profession libérale ou intellectuelle n'est pas tenu de s’inscrire au registre de commerce et n'est pas soumis à la validation de connaissances de gestion de base, tel qu'exigé pour les professions commerciales et artisanales. En revanche, l’exercice et le port du titre d'une profession libérale ou intellectuelle imposent d’autres exigences. Une organisation professionnelle spécifique encadre chaque profession libérale ou intellectuelle. C’est le cas, par exemple, pour les comptables et fiscalistes agréés, les psychologues, les architectes, les professions (para)médicales, les intermédiaires d’assurances, etc.
Bouton-2