Soigner la relation clients – fournisseurs : la carotte et le bâton


Si votre entreprise ne vaut rien sans ses clients, elle doit aussi se préoccuper de ses fournisseurs. En effet, ceux-ci vous procurent des biens et des services sans lesquels vous ne pourriez amener votre produit fini sur le marché. La relation clients-fournisseurs joue donc un rôle clé dans la réussite de votre business.

En Belgique, la loi prévoit un délai de paiement de 30 jours pour le paiement des factures entre entreprises. Celles-ci peuvent toutefois en décider contractuellement autrement, pour autant que le délai ne soit pas « manifestement abusif ». Pour les contrats entre entreprises et pouvoirs publics, le délai peut être prolongé sans excéder un maximum de 60 jours civils.

Dès que le délai de 30 jours civils est dépassé, le créancier peut automatiquement réclamer le paiement d’un intérêt de retard. Pour calculer l’intérêt de retard, il faut ajouter 8 points de pourcent au taux de référence de la Banque centrale européenne. En outre, des frais de recouvrement peuvent être exigés.

Premier conseil : dès le bon de commande, précisez clairement dans vos conditions générales de vente les délais de paiement et les sanctions appliquées en cas de non-respect de ceux-ci.

Par ailleurs, le secteur bancaire et des assurances met plusieurs produits spécifiques à l’usage des entreprises, pour se couvrir contre certains risques liés à la relation clients-fournisseurs. Quelques exemples :

L’assurance-crédit

Vous craignez d’être confronté au non-paiement de certaines factures importantes ou à des retards de paiement ? Un contrat d’assurance-crédit peut vous aider à retrouver un sommeil serein. Avec ce type de produit financier, moyennant le versement d’une prime, l’organisme assureur vous indemnisera en cas de non-paiement. En général, la démarche se déroule en trois étapes.

Dans un premier temps, l’assureur procède à un audit des comptes et bilans de votre client pour vérifier si celui-ci ne présente pas de problèmes en termes de solvabilité ou de liquidités. Au terme de cette première étape, l’assureur peut refuser de couvrir le contrat s’il estime que les risques sont trop élevés.

Dans un deuxième temps, si le risque de non-paiement se matérialise, l’assureur vous indemnise selon les termes prévus par le contrat, ce qui vous permet de récupérer rapidement votre argent.

Dans un troisième temps, l’assureur entame les procédures de recouvrement de créances auprès du client récalcitrant.

Le factoring

Assez similaire à l’assurance-crédit dans son fonctionnement, le factoring n’est toutefois pas un produit d’assurance à proprement parler. Il s’agit plutôt d’un service bancaire qui vous aide à gérer certains débiteurs. Concrètement, lorsque vous avez fourni les biens ou services à votre client, vous ne lui transmettez pas directement la facture. Celle-ci transite d’abord par votre banque et c’est cette dernière qui va régler la note, soit entièrement, soit en partie sous la forme d’un préfinancement. En contrepartie, la banque retiendra une commission sur le montant de cette facture. La banque se chargera ensuite d’obtenir le paiement final auprès de votre client. Ce type de produit bancaire vous évite de devoir courir derrière des clients peu rigoureux… ou de devoir faire face à des problèmes de liquidités parce que vous êtes confronté à des mauvais payeurs.

Le crédit documentaire

Cette formule de crédit propose une sécurité maximale, tant pour le client que pour le fournisseur. Le premier a ainsi la certitude de ne devoir payer que lorsque les biens ou services ont bel et bien été livrés. Le second a la certitude que le client ne présente aucun problème de solvabilité.

Concrètement, le crédit documentaire transite par une banque qui joue en quelque sorte le rôle du tiers payant. Si le contrat prévoit un crédit documentaire, le client demandera à la banque d’ouvrir un crédit dont le bénéficiaire sera le fournisseur. De son côté, ce dernier, une fois les biens ou services fournis, devra présenter à la banque des documents qui attestent que le contrat a bel et bien été respecté. La somme pourra alors être libérée.

Médiation et recouvrement de créances

Malgré les nombreux exemples de produits financiers qui peuvent faciliter les relations entre les clients et les fournisseurs, les litiges restent nombreux. Que faire si vous n’obtenez quand même pas le paiement de vos factures ?

La solution ultime reste la procédure de recouvrement de créances. Il faudra évidemment transiter par un avocat qui vous aidera à respecter toutes les étapes à suivre, à commencer par la mise en demeure par courrier recommandé. Celle-ci est obligatoire avant toute action en justice.

Si la mise en demeure ne donne aucun résultat, il faudra alors vous tourner vers la justice, en faisant signifier une citation par un huissier. Votre débiteur sera alors appelé à comparaître devant un Tribunal de Commerce.

Si votre entreprise rencontre des problèmes avec un client particulier, vous pouvez faire appel à Belmed, le service de médiation du SPF Economie. Cette plateforme encourage le règlement extra-judiciaire des litiges de consommation.

En ce qui concerne les contentieux entre entreprises, plusieurs organismes de médiation spécifiques ont été mis sur pied au niveau régional. Ceux-ci favorisent un règlement à l’amiable afin d’éviter une procédure judiciaire qui peut s’avérer longue, coûteuse… et à l’issue incertaine.

Le SPF Justice propose également un portail dédié à la médiation. Celui-ci reprend toutes les adresses utiles et les conseils à suivre avant de faire appel à un médiateur.

En savoir plus

Campagne européenne contre les retards de paiement
La Commission européenne souhaite sensibiliser les entreprises à la problématique des retards de paiement.

Plateforme « Financement des entreprises » de Febelfin
Ce site regorge d’informations sur certains produits bancaires à destination des entreprises, notamment pour vous aider dans vos relations clients-fournisseurs.

Belmed
Le service de médiation du SPF Economie vise à favoriser le règlement extra-judiciaire des litiges entre entreprises et consommateurs particuliers.

Portail de médiation du SPF Justice
Des conseils en matière de médiation et toutes les adresses utiles pour trouver le médiateur qui vous accompagnera dans le règlement extra-judiciaire d’un éventuel litige.

bMediation
bMediation a pour mission de promouvoir et développer les méthodes non judiciaires de résolution des litiges.


Concileo
Le service wallon de médiation de crédits aide les PME du sud du pays connaissant des difficultés de remboursement à relancer la communication avec leurs différents partenaires financiers.


Centre wallon de Médiation pour les Entreprises
Le CWME met un réseau de médiateurs au service des entreprises wallonnes.

Service médiation de BECI
BECI encourage les chefs d’entreprise à adopter des formes alternatives de résolution de litiges, que ce soit l’arbitrage ou la médiation.

bouton-2