Cowork’ quoi?


Tax
23.11.2015

COWORK 21/10 (SECUREX) = « Je bosse dans un espace de coworking ». Ces mots inspirent souvent l’incompréhension et la curiosité quand on les évoque. Il faut imaginer un endroit ouvert, où des personnes travaillent sur leur projet, sur une idée, pour eux-mêmes, ou pour un patron. Leur point commun ? Ils savent que leur projet se développera mieux et plus rapidement en s’ouvrant à d’autres expertises, en faisant une pause pour partager son idée avec son voisin de bureau.

Quelques lumières sur ce phénomène qui n’a pas encore acquis ses lettres de noblesse chez nous.

Nouvelle vague made in Silicon Valley
Né dans le même nid que Facebook & Google, le coworking est aujourd’hui répandu partout aux Etat-Unis comme alternative acquise au métro-boulot-dodo. Encore considéré comme avant-gardiste dans nos contrées, le concept bouscule les fondements du mode travail né de la révolution industrielle. Décloisonnement des bureaux et des métiers, abolissement de la barrière travail-plaisir, de quoi remettre en cause nos structures d’entreprises traditionnelles au profit d’une vision plus moderne et porteuse d’énergie créatrice.
Bien qu’il doive encore faire ses preuves auprès de nos grandes instances, le coworking commence à prendre ses quartiers un peu partout en Europe : des répertoires en ligne pour trouver son coworking facilement, des semaines internationales du coworking, des sommets européen du coworking et même un coworking VISA pour coworker partout en Europe font leur apparition. Le concept n’est pas encore cadré au niveau légal. Une occasion d’expérimenter ! S’il n’existe pas encore de loi relative au fonctionnement et à l’ouverture d’un espace de coworking profitons-en pour investiguer en toute liberté !

Coworker c’est bosser, en mieux
Le coworkeur (en belge) ne va pas se limiter à bosser derrière son PC, assis à son bureau ou dans son divan. Il va être stimulé par des rencontres intéressantes, être challengé par d’autres porteurs de projets, être inspiré par les acteurs qu’il va croiser chaque jour en allant travailler. Ce qu’il manque certainement à la maison ou au bureau, c’est l’animation propre aux espaces de coworking. Le rôle des animateurs est d’encourager chaque jour la serendipité : générer pour tous les coworkeurs des opportunités d’affaire dans un contexte nouveau et décontracté.

Pas convaincu ? 5 bonnes raisons d’essayer !
• Economie de temps : il y a surement un coworking près de chez vous ! • Contexte de travail adéquat et convivial : coworker ne veut pas dire glander ou papoter. Les coworking encouragent aussi bien la concentration que les relations. Les deux sont possibles au même endroit grâce à des aménagements variés et tous plus créatifs les uns que les autres. • Synergies assurées mais pas obligées : coworker c’est comme voyager, tout est là à disposition, libre à chacun d’en profiter ou pas ! • Des coworking pour tous les goûts : business center, coworkcafés, coworking chez l’habitant…Les initiatives poussent comme des champignons, pas de raison de ne pas trouver chaussure à votre pied. • L’essayer c’est l’adopter : oubliez le bail de 3 ans de votre ancien bureau. Les tarifs des coworking vont de ultra-flexibles à flexibles parce que l’économie de demain est pleine d’incertain.
(Source texte et photo: www.securex.be)